Sixième Conférence ministérielle sur l’environnement et la santé

Ostrava (République tchèque), 13-15 juin 2017

Les conférences ministérielles du processus européen Environnement et santé offrent une plate-forme unique pour la politique intersectorielle. Cette plate-forme permet de réunir les secteurs et partenaires concernés en vue d’élaborer des politiques et mesures en matière d’environnement et de santé, d’appuyer la mise en œuvre de politiques efficaces et fondées sur des bases factuelles, et de faire progresser les travaux menés dans les domaines de l’environnement, de la santé et du bien-être dans la Région européenne de l’OMS.

Définir les priorités de l’Europe en matière d’environnement et de santé au XXIe siècle

Dans la Région européenne de l’OMS, près de 1,5 million de décès par an sont dus à des facteurs de risque environnementaux qui pourraient être évités et/ou éliminés. Il est urgent de redoubler d’efforts afin de maîtriser les principaux déterminants environnementaux de la mauvaise santé. Ceux-ci sont les suivants :

  • pollution de l’air ;
  • eau impropre à la consommation et assainissement défaillant ;
  • produits chimiques dangereux ;
  • déchets et sites pollués ;
  • changement climatique.

Relever les défis d’hier et d’aujourd’hui

Triompher de ces défis sera encore plus difficile en raison des contraintes budgétaires auxquelles font face les États membres, des inégalités socioéconomiques et entre les sexes, des phénomènes climatiques extrêmes, de la prévalence croissante des maladies non transmissibles, du vieillissement de la population et de l’ampleur sans précédent des mouvements migratoires dans et entre les pays de la Région européenne. À cause des relations complexes existant entre les facteurs environnementaux, biologiques, démographiques, économiques, sociaux et autres, il importe d’améliorer la résilience des populations aux pressions physiques, naturelles et sociales du XXIe siècle.

Les participants à la sixième conférence ministérielle examineront les nouveaux moyens de relever ces multiples défis. Ils tiendront compte des nouveaux éléments probants qui démontrent que la préservation de l’environnement est essentielle pour la survie de l’humanité. Ils reconnaîtront aussi la nature transfrontalière des défis environnementaux ; le besoin de mener des actions non seulement au niveau national mais aussi aux niveaux sous-national et municipal ; l’importance d’identifier les groupes de population les plus vulnérables ; et la nécessité d’une bonne gouvernance avec la participation des parties prenantes et des citoyens.

Travailler en partenariat pour atteindre des objectifs planétaires

En accordant la priorité à la constitution de communautés endurantes et à l’instauration d’environnements favorables – l’un des piliers de Santé 2020, la politique européenne de l’OMS pour la santé et le bien-être – la sixième conférence ministérielle vise à utiliser le processus européen Environnement et santé comme plate-forme pour la mise en œuvre de certains objectifs et cibles du Programme de développement durable à l’horizon 2030 dans la Région.

Cette conférence ministérielle est organisée par l’OMS/Europe en étroit partenariat avec la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies et le Programme des Nations Unies pour l’environnement. Ses généreux hôtes sont le gouvernement tchèque, la région de Moravie-Silésie et la ville d’Ostrava.

Déclaration ministérielle pour une Europe tournée vers l’avenir

Le Groupe de travail européen Environnement et santé, soutenu par son groupe de travail spécial, a servi d’organe directeur pour la préparation de cette conférence ministérielle. Les priorités de cette conférence ont été définies et négociées dans le cadre d’un vaste processus de consultation inclusif, lancé lors de la réunion de haut niveau d’évaluation à mi-parcours tenue en 2015 à Haïfa (Israël).
Lors de cette conférence ministérielle, les États membres adopteront une déclaration qui comprendra un plan d’action pour sa mise en œuvre ainsi qu’un accord sur la révision des dispositions institutionnelles pour le processus européen Environnement et santé après 2017.