Quatrième Réunion de haut niveau des petits pays : instaurer des communautés résilientes et en bonne santé

La Valette (Malte), les 26 et 27 juin 2017

Les 26 et 27 juin 2017, Malte accueillera la quatrième Réunion de haut niveau des petits pays, à laquelle assisteront les 8 États membres de la Région européenne de l’OMS comptant moins d’un million d’habitants. La réunion se concentrera sur la résilience, l’un des 4 domaines prioritaires transversaux de Santé 2020, et l’un des piliers sous-tendant la réalisation des objectifs et des cibles énoncés dans le Programme de développement durable à l’horizon 2030. Cette réunion sera une occasion unique de procéder à un échange de connaissances et de meilleures pratiques sur la manière de renforcer la résilience des individus, de la communauté et du système, et de montrer que celle-ci constitue une composante fondamentale des systèmes de santé et un puissant catalyseur des processus proposés par Santé 2020, tels que les approches participatives (pansociétales et pangouvernementales) et portant sur toute la durée de la vie.

Sur la base des activités mises en œuvre pendant l’année écoulée avec les petits pays, notamment la compilation d’un ensemble d’études de cas sur l’action intersectorielle et l’application de la perspective portant sur toute la durée de la vie, et reconnaissant le grave problème causé par l’obésité infantile dans les petits pays, une déclaration finale sur l’obésité infantile sera approuvée par les ministres de la Santé au terme de la quatrième Réunion de haut niveau des petits pays. La déclaration sera pragmatique et proposera des solutions innovantes qui s’avèrent particulièrement efficaces dans le contexte des petits pays.

Les principaux objectifs de la réunion sont les suivants :

  • analyser le rôle des petits pays dans la promotion des pratiques efficaces en matière de lutte contre l’obésité infantile, et parvenir à un consensus sur la déclaration finale ;
  • discuter des meilleures pratiques pour améliorer l’accès aux médicaments abordables dans les petits pays ;
  • examiner les progrès réalisés par le Réseau d’information sanitaire des petits pays et sa pertinence directe pour les petits pays de la Région européenne de l’OMS ;
  • faire le point sur les informations sanitaires régionales susceptibles d’aider les petits pays ;
  • inciter les médias à devenir partenaires pour la santé et le développement en renforçant les capacités au sein d’une « masse critique » de professionnels des médias des pays participants.