Conférence internationale sur le vélo – préparer l’avenir de la mobilité active

Mannheim (Allemagne), 19-21 septembre 2017

La Conférence internationale sur le vélo célèbre le 200e anniversaire de l’invention de la draisienne, l’ancêtre du vélo moderne, à Mannheim (Allemagne). Elle réunira 300 chercheurs, praticiens, responsables politiques, spécialistes de la santé publique, concepteurs, architectes, représentants de la société civile et militants du vélo du monde entier. Ensemble, ils prépareront l’avenir de la mobilité active sous le thème « Combler le fossé entre la recherche et la pratique ».

Cet événement de 3 jours aura lieu pendant la Semaine européenne de la mobilité. Il mettra l’accent sur les synergies concernant la planification des transports, les effets sur la santé, la qualité de l’environnement, le développement économique et commercial, les questions sociales et le transfert des connaissances et des données d’expérience de la recherche à la pratique, et vice versa.

L’Agence fédérale allemande pour l’environnement (UBA) organise la Conférence internationale sur le vélo en partenariat avec le projet Activité physique grâce à des stratégies de transport viables (PASTA, financé par l’Union européenne), le Programme paneuropéen sur les transports, la santé et l’environnement (PPE-TSE), la ville de Mannheim, la Fédération européenne des cyclistes, l’Institut allemand des Affaires urbaines et la Société allemande pour la coopération internationale.

Le deuxième jour de la conférence, le projet PASTA, dont l’OMS/Europe est partenaire, organisera sa conférence finale, et dévoilera les résultats d’une campagne de 4 ans. Le dernier jour, le PPE-TSE, géré conjointement par la Commission économique pour l’Europe des Nations Unies et l’OMS/Europe, fournira aux responsables politiques une occasion de combler le fossé entre la science et la politique en facilitant leurs interactions avec les scientifiques et les praticiens.

Le PPE-TSE présentera également les principales conclusions d’activités de recherche menées dans le cadre du projet PASTA. Il sera notamment procédé à une démonstration de nouveaux modules de l’outil d’évaluation économique des effets sanitaires de l’OMS (HEAT) pour le vélo et la marche, un outil convivial disponible en ligne permettant de quantifier la valeur économique de la baisse de la mortalité grâce à la mobilité active. Ce dernier prend désormais en compte les effets de la réduction des traumatismes, de la pollution de l’air et des émissions de gaz à effet de serre.

En outre, le PPE-TSE engagera un débat sur les initiatives politiques mises en œuvre au niveau pan-européen dans le domaine du vélo, en mettant en lumière les progrès réalisés dans l’élaboration du Plan directeur paneuropéen pour la promotion de la pratique du vélo. Ce dernier doit être lancé lors de la 5e Réunion de haut niveau sur les transports, la santé et l’environnement organisée à Vienne (Autriche) en 2019.