Cours sur le renforcement des systèmes de santé en vue d’améliorer la prévention et les soins antituberculeux

Barcelone (Espagne), du 16 au 20 octobre 2017

Le deuxième cours de Barcelone de l’OMS sur le renforcement des systèmes de santé en vue d’améliorer la prévention et les soins antituberculeux aborde de nombreuses fonctions du système de santé, allant de la prestation de services à la gouvernance (dont la gestion du changement), en passant par le financement. Ces sujets sont traités dans un cadre intégré couvrant l’ensemble du système et met l’accent sur les diagnostics du système et l’alignement des outils politiques.

Le cours, qui combine théorie et pratique, comporte 5 modules répartis sur une durée de 5 jours :

  1. analyse et diagnostic de la performance des systèmes de santé ;
  2. amélioration de la prestation des services et de la prévention et des soins antituberculeux centrés sur la personne ;
  3. financement des systèmes de santé, notamment la prévention et les soins antituberculeux ;
  4. amélioration de la gouvernance et de la gestion du changement pour une meilleure mise en œuvre ;
  5. réalisation pendant toute la durée du cours d’un exercice sur les pays des participants.

Le cours est organisé par la Division des systèmes de santé et de la santé publique de l’OMS/Europe, par l’intermédiaire du bureau de l’OMS à Barcelone pour le renforcement des systèmes de santé.

Formateurs

L’équipe de formation de base sera composée des experts suivants :

  • Rifat Atun, professeur des systèmes de santé mondiaux, Harvard T. H. Chan School of Public Health ;
  • Tamás Evetovits, chef du bureau de l’OMS à Barcelone pour le renforcement des systèmes de santé, OMS/Europe ;
  • Nick Goodwin, directeur général, Fondation internationale pour les soins intégrés ;
  • Hans Kluge, directeur, Division des systèmes de santé et de la santé publique, OMS/Europe ;
  • Alexandre Lourenço, président de l’Association portugaise d’administration hospitalière, Centre hospitalier et universitaire de Coimbra, Nova School of Business and Economics ;
  • Ihor Perehinets, conseiller technique, Division des systèmes de santé et de la santé publique, OMS/Europe ;
  • Szabolcs Szigeti, responsable de module, conseiller sur la politique relative aux systèmes de santé, bureau de pays de l’OMS en Hongrie, Division des systèmes de santé et de la santé publique, OMS/Europe ;
  • Juan Tello, chef du Centre européen pour les soins de santé primaires de l’OMS à Almaty, Division des systèmes de santé et de la santé publique, OMS/Europe ;
  • Martin van den Boom, responsable de module, conseiller technique, programme conjoint de lutte contre la tuberculose, le VIH/sida et l’hépatite, Division des situations d’urgence sanitaire et des maladies transmissibles, OMS/Europe.

Outre les formateurs de base, des experts invités apporteront leur contribution au cours.

Publics cibles et pays prioritaires

Le cours s’adresse principalement aux points focaux nationaux pour le Projet régional de lutte contre la tuberculose en Europe de l’Est et en Asie centrale (TB-REP) et, en particulier, aux membres des groupes de travail nationaux sur le projet TB-REP, à savoir :

  • les décideurs ;
  • les principaux responsables et administrateurs de systèmes de santé de haut niveau des ministères de la Santé et des Finances ;
  • les gestionnaires des programmes nationaux de lutte contre la tuberculose ;
  • les caisses d’assurance maladie et les gestionnaires d’organismes de prestation de services ;
  • les experts et responsables jouant un rôle clé dans la mise en œuvre des réformes du système de santé liées à la prévention et aux soins antituberculeux.

La priorité est accordée aux candidats des 11 pays couverts par le projet TB-REP : Arménie, Azerbaïdjan, Bélarus, Géorgie, Kazakhstan, Kirghizistan, Ouzbékistan, République de Moldova, Tadjikistan, Turkménistan et Ukraine.

Un nombre limité de places sera disponible pour les experts d’organisations internationales apportant leur soutien aux pays du projet TB-REP.

Pour toute information complémentaire sur le cours, veuillez contacter : eurotbrep@who.int