Réunion régionale de haut niveau sur la riposte des systèmes de santé face aux maladies non transmissibles

Sitges (Espagne), 16-18 avril 2018

Les maladies non transmissibles constituent la principale cause de mortalité, de morbidité et d’invalidité dans la Région européenne de l’OMS. Or, elles peuvent être aussi très largement évitées.

La lutte contre les maladies non transmissibles constitue un défi pour les systèmes de santé de tous les pays. Du 16 au 18 avril 2018, des représentants de haut niveau des 53 États membres de la Région, des organisations internationales concernées et de plusieurs organisations non gouvernementales se réuniront à Sitges (Barcelone, Espagne) afin d’analyser en profondeur les bonnes pratiques en matière de renforcement des systèmes de santé et d’intensification des interventions de lutte contre les maladies non transmissibles.

La réunion de haut niveau sera l’occasion de procéder à un échange de données d’expériences nationales, de célébrer les réussites et d’inspirer des mesures pour une accélération de la transformation des systèmes de santé afin de réduire la mortalité prématurée due aux maladies non transmissibles.

Objectifs de la réunion

La réunion présentera des recommandations politiques pragmatiques et faciles à mettre en œuvre afin que les systèmes de santé puissent mener une riposte globale et cohérente face aux maladies non transmissibles. Plusieurs exemples nationaux de meilleures pratiques permettront d’illustrer l’application de mesures politiques efficaces dans ce domaine, comme les outils fiscaux qui favorisent l’adoption d’une meilleure nutrition, les récompenses financières qui incitent les médecins dispensant des soins de santé primaires à atteindre les objectifs en matière de prestation de services, ainsi que la participation effective des citoyens et de la communauté pour lutter contre les maladies non transmissibles.

L’OMS/Europe présentera également, dans un rapport qui résume le travail réalisé au cours de ces 5 dernières années dans les pays, une vision des interventions globales que les systèmes de santé peuvent mener face aux maladies non transmissibles selon une perspective s’inspirant de données factuelles.

Cette réunion et ses séances plénières s’articuleront autour de 4 grands objectifs :

  • examiner la vision de la riposte des systèmes de santé face aux maladies non transmissibles ;
  • faire ressortir, notamment pour les personnes délaissées par les stratégies traditionnelles et conventionnelles, les dimensions d’équité et d’égalité entre les sexes dans la transformation des systèmes de santé pour mieux contrer les maladies non transmissibles ;
  • examiner la possibilité d’accélérer la transformation des systèmes de santé pour un recul plus rapide de la mortalité prématurée due aux maladies non transmissibles ;
  • déterminer les facteurs qui ont permis la réussite de profondes transformations des systèmes de santé.

Résultat escompté

La réunion de haut niveau doit aboutir à un accord sur la vision d’une transformation des systèmes de santé en adoptant une approche globale pour combattre la mortalité prématurée due aux maladies non transmissibles.

Les conclusions de cette réunion feront l’objet d’un document final qui sera pris en compte lors de la Troisième Réunion de haut niveau des Nations Unies sur les maladies non transmissibles de 2018, et sera présenté à la soixante-huitième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe.