Espagne : prestation de soins de santé primaires centrés sur la personne par des équipes multidisciplinaires

L’Espagne a donné la priorité à la prestation de soins multidisciplinaires depuis l’adoption de la loi sur la réforme des soins de santé primaires en 1985, d’ailleurs inspirée de la Déclaration d’Alma-Ata.

Aujourd’hui, les services de soins de santé primaires sont dispensés par des équipes polyvalentes et de proximité desservant chacune quelque 20 000 patients.

Les soins multidisciplinaires constituent une approche innovatrice qui s’impose comme une alternative aux soins traditionnels dispensés en institution. Ils font le meilleur usage de l’éventail des compétences dont dispose le personnel de santé : les équipes polyvalentes sont composées de médecins de famille, de pédiatres, de dentistes, d’infirmiers de soins primaires, d’aides-infirmiers, d’assistants sociaux et de personnel administratif. Les agents de santé interagissent étroitement avec les patients et les familles, élaborent des plans de traitement spécifiques aux patients, et partagent la responsabilité des décisions relatives à la santé de ces derniers.

Depuis l’introduction de ces équipes multiprofessionnelles, la prise en charge des maladies non transmissibles, en particulier le diabète sucré et les maladies pulmonaires obstructives chroniques, n’a cessé de s’améliorer en Espagne. Le pays prévoit maintenant de relier ces équipes de soins multidisciplinaires aux services sociaux et d’urgence, ce qui permettra de renforcer davantage la prestation de soins centrés sur la personne.

En Espagne, les équipes de soins polyvalentes ne constituent qu’un exemple des nombreuses bonnes pratiques présentées à la Réunion régionale de haut niveau sur la riposte des systèmes de santé face aux maladies non transmissibles (Sitges, Espagne, du 16 au 18 avril 2018), et devant inspirer les responsables politiques participant à cet événement.