Réduire la distance entre les services de santé et la population au Kirghizistan

Bringing health services closer to people in Kyrgyzstan

Kyzylgul, 57 ans, est grand-mère de 6 petits-enfants. Elle vit à Jyrgalan, le village où elle est née et a grandi, situé dans une région montagneuse à plus de 450 kilomètres de Bichkek, la capitale du Kirghizistan.

Depuis 2005, Kyzylgul est l’une des 12 agents de santé communautaires de son village natal participant au projet Community Action for Health, dirigé par des bénévoles. Le projet constitue un exemple de bonne pratique pour la Journée mondiale de la santé 2018 d’ailleurs consacrée à la couverture sanitaire universelle.

Kyzylgul et ses collègues bénévoles font la promotion d’un mode de vie sain, et contrôle surtout la tension artérielle afin de procéder à un dépistage précoce de l’hypertension et à l’aiguillage des patients vers le centre de santé local. Le pays compte des centaines de bénévoles comme Kyzylgul, et l’initiative a exercé un impact mesurable en matière de dépistage de l’hypertension.

Selon le docteur Jarno Habicht, représentant de l’OMS au Kirghizistan, «  Les comités de la santé établis dans les villages du Kirghizistan montrent parfaitement comment l’on peut s’inspirer d’un mouvement communautaire local, répondre aux besoins des populations en matière de santé, prodiguer des soins de santé primaire et réduire la distance entre ces services et les individus, leur famille et l’ensemble de la communauté, et prendre des mesures pratiques en vue de parvenir à la couverture sanitaire universelle. »