Semaine européenne du dépistage 2018

23-30 novembre 2018

La Semaine européenne du dépistage, qui en est à sa 6e année depuis son lancement en 2013, et à sa 4e année avec la prise en compte du dépistage de l’hépatite, se tiendra du 23 au 30 novembre 2018.

La Semaine européenne du dépistage est une campagne européenne qui encourage les organisations partenaires, y compris les communautés, ainsi que les établissements de soins de santé publique de la Région européenne de l’OMS à unir leurs forces pendant 1 semaine en vue d’intensifier le dépistage volontaire. La campagne cherche à faire connaître les avantages du diagnostic précoce de l’infection à VIH et de l’hépatite virale, et les liens avec le traitement et les soins, tout en respectant le principe de la confidentialité.

La Semaine européenne du dépistage vise principalement à sensibiliser davantage de personnes à leur statut par rapport au VIH et/ou à l’hépatite, et à réduire les diagnostics tardifs. Pour ce faire, il importe de mettre en évidence les avantages du dépistage et de soutenir la mise en place d’un dialogue continu entre tous les partenaires des communautés VIH et hépatite dans les buts suivants :

  • encourager les personnes courant potentiellement le risque de contracter une infection à VIH ou une hépatite à se faire dépister ;
  • encourager les professionnels de santé à dispenser des services de conseil et de dépistage volontaire du VIH ou de l’hépatite dans le cadre des soins courants prodigués dans des contextes spécifiques, et en présence de certaines conditions (conformément aux lignes directrices de l’OMS) ;
  • soutenir les organisations et les réunir afin d’intensifier les tests de dépistage du VIH et de l’hépatite, et communiquer aux pays les enseignements tirés dans ce domaine ;
  • sensibiliser les instances gouvernementales aux avantages des initiatives de dépistage du VIH et de l’hépatite sur le plan individuel, sociétal et économique, ainsi qu’au moyen d’accroître l’efficacité des pratiques de dépistage afin que les personnes qui en ont le plus besoin puissent en profiter ;
  • contribuer à l’éradication des épidémies de VIH et d’hépatite en prévenant la transmission de ces infections à autrui par un diagnostic et un traitement précoces.

L’OMS plaide fortement en faveur de l’adoption d’approches intégrées de prévention, de dépistage et de soins pour les personnes atteintes de VIH et d’hépatite virale. De nombreux exemples éloquents ont d’ailleurs été présentés dans le cadre de la Semaine européenne du dépistage.