Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2018

12-18 novembre 2018

Une seule santé : protéger les antibiotiques

Cette année, la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques met l’accent dans la Région européenne de l’OMS sur l’adoption d’une approche unique en matière de santé, reconnaissant que la santé humaine et la santé animale sont inextricablement liées. L’utilisation excessive d’antibiotiques dans la production d’animaux destinés à l’alimentation accélère la résistance aux antimicrobiens avec des conséquences potentiellement dévastatrices pour la santé humaine.

Au cours de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques 2018, l’OMS/Europe s’associe à l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et à l’Organisation mondiale de la santé animale (OIE) afin d’exhorter la Région européenne à promouvoir l’utilisation responsable et prudente des antibiotiques tant au niveau intersectoriel qu’au niveau interprofessionnel (collaboration allant des vétérinaires aux médecins, en passant par les pharmaciens et les éleveurs).

À propos de la Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques

La Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques a pour but de mieux faire connaître le phénomène mondial de résistance aux antibiotiques et d’encourager le grand public, les personnels de santé et les responsables politiques à adopter les meilleures pratiques afin d’éviter le développement et la propagation de la résistance aux antibiotiques.

L’OMS/Europe exhorte tous les pays de la Région à participer à cet événement. Comme la résistance des microbes aux antibiotiques ne connaît pas de frontières, cet événement offre l’occasion unique de se joindre à la communauté internationale dans la promotion de l’usage prudent des antibiotiques. La Semaine mondiale pour un bon usage des antibiotiques s’inscrit dans la continuité, tout en en élargissant la portée, de la Journée européenne d’information sur les antibiotiques, une initiative européenne à laquelle participe l’OMS/Europe depuis 2012 et qui a été étendue aux pays non membres de l’Union européenne.