Conférence sur les recommandations de l’OMS relatives aux interventions non cliniques visant à éviter les césariennes inutiles

WHO/Olga Kireeva

Tbilissi (Géorgie), les 13 et 14 décembre 2018

Dans le but d’éviter les césariennes inutiles, l’OMS/Europe organise une conférence internationale qui réunira des acteurs clés travaillant dans le domaine de la santé maternelle ou périnatale, de l’élaboration des politiques de la santé ou des systèmes de santé.

Cette conférence fait suite à l’adoption des nouvelles recommandations de l’OMS sur les interventions non cliniques visant à éviter les césariennes inutiles. Le taux optimal de césariennes initialement recommandé par l’OMS était de 10 à 15 % en 1985. Ce chiffre a été réitéré en 2015. Pourtant, le taux moyen de césariennes dans la Région européenne est de 25 % ; un tiers des pays enregistrent des taux supérieurs à ce pourcentage.

Les participants discuteront des nouvelles recommandations de l’OMS et évalueront la situation actuelle dans les pays, en recensant les principaux facteurs qui entrent en ligne de compte pour les recours inutiles à la césarienne, y compris les facteurs en rapport avec les systèmes de santé. Cette conférence permettra également de déceler les lacunes de la recherche, d’échanger des informations sur les politiques et les systèmes innovants et d’adopter une déclaration affirmant l’engagement des pays à recourir aux césariennes pour des raisons médicales justifiées.

En 2016, les pays de la Région ont adopté le Plan d’action pour la santé sexuelle et reproductive. Il faut poursuivre les efforts visant à éliminer la mortalité et la morbidité maternelles et périnatales évitables.