La littératie en santé, un outil pour la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles – atelier au Portugal

Lisbonne (Portugal), les 17 et 18 janvier 2019

L’OMS/Europe et un groupe d’États membres ont organisé un atelier afin d’élaborer, de mener et d’évaluer des initiatives pour la littératie en santé dans toute la Région européenne de l’OMS. Le but est de faciliter la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles.

En Europe, les pays sont à présent incités à intensifier leurs efforts pour renforcer et soutenir la littératie en santé. Notre Région est désormais en bonne voie pour atteindre son objectif de réduction de la mortalité prématurée due aux maladies non transmissibles d’ici à 2025, mais des efforts supplémentaires sont nécessaires.

Le Réseau européen d’action pour la littératie en santé en vue de la prévention et de la maîtrise des maladies non transmissibles de l’OMS, qui est en train d’être mis sur pied, contribuera à renforcer la capacité individuelle et collective des populations à participer, en étant bien informées, à la prise de décisions en matière de santé et à permettre de réels progrès dans la lutte contre ces maladies.

Les travaux de ce Réseau européen d’action seront basés sur l’expérience acquise aux niveaux mondial et national dans le domaine de la littératie en santé. Ce réseau soutiendra des projets pilotes de pays de la Région ainsi que l’échange d’expériences pour mieux combattre les maladies non transmissibles et renforcer la santé mentale tout au long de la vie dans différents contextes.

L’OMS constate que la littératie en santé est l’un des principaux piliers de la promotion de la santé pour la réalisation du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Plus précisément, le renforcement de la littératie en santé facilite le travail réalisé par les États membres pour atteindre l’objectif de développement durable (ODD) 3.4, qui vise à réduire d’un tiers la mortalité due aux maladies non transmissibles.
Un certain nombre de déclarations politiques récentes ont mis en évidence l’importance cruciale et croissante de la littératie en santé. En 2016, la Déclaration de Shanghai soulignait que la littératie en santé est un déterminant essentiel de la santé et relevait qu’il est important de renforcer le pouvoir d’agir du citoyen et de lui permettre de participer activement à des actions collectives de promotion de la santé.

Santé 2020, le cadre politique européen à l’appui des actions pangouvernementales et pansociétales en faveur de la santé et du bien-être, englobe également des interventions visant à améliorer la littératie en santé.

Les objectifs de l’atelier de Lisbonne sont les suivants :

  • renforcer la compréhension commune de concepts en rapport avec la littératie en santé des personnes, des communautés et des organisations ; du travail de littératie en santé et du rôle joué par ce dernier dans la prévention et la maîtrise des maladies non transmissibles ; et des stratégies et outils pour la mise en application de la littératie en santé ;
  • mieux faire comprendre comment la littératie en santé contribue à la réalisation des programmes de santé régionaux et mondiaux, en particulier à celle des ODD et des objectifs en rapport avec les maladies non transmissibles tout au long de la vie, et déterminer les domaines dans lesquels des améliorations sont nécessaires ;
  • organiser une formation pour la mise sur pied d’un projet pilote de littératie en santé sur les maladies non transmissibles au niveau des pays, afin de renforcer les capacités des pays concernés ;
  • discuter de la rédaction d’une feuille de route européenne pour la mise en œuvre d’initiatives de littératie en santé tout au long de la vie ;
  • lancer le Réseau européen d’action et en discuter afin de former une communauté de pratique, d’accélérer l’apprentissage et d’intensifier les interventions inspirées par la littératie en santé au niveau national.