Environnement et santé : un nouveau rapport révèle des inégalités persistantes en Europe

Dans tous les pays de la Région européenne de l’OMS, il existe des inégalités quant à l’exposition environnementale et aux traumatismes provoqués par l’environnement, ce qui contribue au manque d’équité en santé. Un nouveau rapport de l’OMS publié aujourd’hui lors de la Conférence de haut niveau sur l’équité en santé de l’OMS à Ljubljana (Slovénie) montre que les inégalités en matière d’exposition environnementale persistent au sein des pays et que dans certains cas, elles se sont peut-être même accentuées, ceci malgré une amélioration significative des conditions environnementales dans la plupart des pays. Pour les inégalités sur le plan du logement, par exemple, les ménages pauvres d’Europe occidentale signalent 3,3 fois plus de difficultés à maintenir leur foyer au chaud que les ménages mieux nantis.

Les facteurs de risque environnementaux représentent au moins 15 % de la mortalité dans la Région – soit environ 1,4 million de décès par an qui sont, pour la plupart, évitables. « Ce rapport montre que les sous-groupes de population défavorisés peuvent avoir des niveaux d’exposition aux facteurs de risque environnementaux 5 fois plus élevés que les sous-groupes privilégiés. Il s’agit là d’une constatation vraiment inquiétante pour nous tous dans le domaine de la santé publique », note le docteur Zsuzsanna Jakab, directrice régionale de l’OMS pour l’Europe.

La réduction de nombreux risques en matière de santé environnementale montre que les interventions environnementales préviennent efficacement les effets négatifs sur la santé, mais échouent souvent à protéger les populations vulnérables. Par conséquent, des stratégies locales et spécifiques au pays, ciblant les sous-groupes de population les plus exposés, sont nécessaires pour atténuer efficacement ces inégalités. « Les autorités nationales et locales ont la responsabilité de protéger les citoyens les plus faibles contre les risques environnementaux et sanitaires », explique le docteur Carme Borrell, de l’Agence de santé publique de Barcelone, partenaire des autorités locales et spécialiste des déterminants sociaux de la santé. « Dans un premier temps, il est donc nécessaire de comprendre comment se présentent les inégalités et de déterminer quels sont les groupes de population les plus touchés. »

Élaboration du rapport

Ce rapport d’évaluation sur les inégalités en matière de santé environnementale dans la Région européenne fait suite au rapport de référence établi en 2012 par le Centre européen de l’environnement et de la santé de l’OMS, sis à Bonn (Allemagne). Des évolutions régionales et l’engagement réitéré par tous les États membres dans la déclaration de la Sixième Conférence ministérielle sur l’environnement et la santé, tenue à Ostrava (Tchéquie) en 2017, ont encore fait progresser les choses, sur la base de 19 indicateurs d’inégalités.

Le nouveau Centre collaborateur de l’OMS contre les inégalités en matière de santé environnementale de l’Institut de recherche en santé publique et en sciences infirmières de l’Université de Brême (Allemagne) a contribué de manière substantielle à l’élaboration de ce rapport et continuera à aider l’OMS à observer l’évolution, les changements et les effets sur la santé des inégalités environnementales dans la Région européenne.