Les soins de santé sont-ils abordables ? De nouvelles bases factuelles sur la protection financière en Europe (2019)

Télécharger

English

Par Sarah Thomson, Jonathan Cylus et Tamás Evetovits
2019, xv + 116 pages
ISBN 978 92 890 5405 8
Cette publication est uniquement disponible en ligne. 

Les paiements directs pour les soins de santé peuvent constituer un obstacle financier à l’accès aux soins, ce qui entraîne des besoins non satisfaits ou provoque des difficultés financières chez les usagers des services de santé.

Ce rapport compile pour la première fois des données sur les besoins non satisfaits et les difficultés financières afin d’évaluer dans quelle mesure les habitants de la Région européenne peuvent se permettre les soins de santé.

S’appuyant sur les contributions d’experts nationaux de 24 pays, le rapport révèle que les difficultés financières varient considérablement en Europe, et que la situation peut être améliorée, même dans les pays à revenu élevé qui garantissent à l’ensemble de leur population l’accès à des services de santé financés par des fonds publics. Les dépenses de santé catastrophiques concernent surtout les ménages les plus pauvres dans tous les pays couverts par l’étude et, là où la protection financière est relativement faible, sont principalement dues aux paiements directs à la charge du patient afin de se procurer des médicaments pour les soins ambulatoires.

Les systèmes de santé caractérisés par une protection financière efficace et des niveaux peu élevés de besoins non satisfaits ont en commun les attributs suivants :

  • aucune lacune importante dans la couverture sanitaire ;
  • la politique de couverture sanitaire (élaboration, application et gestion de cette couverture) est soigneusement conçue de manière à réduire autant que possible les obstacles à l’accès aux soins ainsi que les paiements directs à la charge du patient, notamment les personnes pauvres et les utilisateurs réguliers des services de santé ;
  • les dépenses publiques de santé sont suffisamment élevées pour assurer un accès relativement rapide à un large éventail de services de santé sans paiements informels ;
  • les paiements directs sont par conséquent faibles et représentent moins (ou près) de 15 % des dépenses totales de santé.

Les lacunes en matière de couverture sanitaire sont liées aux faiblesses observées dans trois domaines stratégiques, à savoir : les droits de la population en termes de prestations, les prestations fournies et les frais d’utilisation (participation aux frais de santé ou tickets modérateurs). Le rapport résume les mesures susceptibles de réduire les besoins non satisfaits et les difficultés financières en renforçant la politique de couverture sanitaire. Il met également en avant les mesures à éviter.