Santé publique et santé mentale des migrants et réfugiés : examen des bases factuelles sur les soins de santé mentale pour réfugiés, demandeurs d’asile et migrants en situation irrégulière dans la Région européenne de l’OMS (2016)

Télécharger

English

Par : Stefan Priebe, Domenico Giacco et Rawda El-Nagib
Rapport de synthèse n° 47 du Réseau des bases factuelles en santé
2016, vi + 57 pages
ISBN 978 92 890 5165 1

Le nombre croissant de réfugiés, demandeurs d’asile et migrants en situation irrégulière représente un défi pour les services de santé mentale d’Europe. Dans le cadre de cette étude, on a constaté que ces groupes sont exposés à des facteurs de risque de troubles mentaux avant, pendant et après la migration. La prévalence de troubles psychotiques, de troubles de l’humeur et de troubles dus à la consommation de substances psychoactives au sein de ces groupes varie, mais dans l’ensemble, elle ressemble à celle des populations hôtes. Cependant, les réfugiés et demandeurs d’asile présentent des taux plus élevés de troubles de stress post-traumatique. Des conditions socioéconomiques difficiles sont associées à une augmentation des taux de dépression 5 ans après leur réinstallation. 

Les réfugiés, demandeurs d’asile et migrants en situation irrégulière rencontrent des obstacles à l’accès aux services de santé mentale. La promotion de l’intégration sociale, la mise en place de services de proximité, la coordination des soins de santé, la diffusion d’informations sur les droits et les services disponibles, et la formation de professionnels au travail avec ces groupes sont quelques-unes des bonnes pratiques en matière de soins de santé mentale. Ces interventions requièrent des moyens et une flexibilité organisationnelle.