Rapport sur la santé des réfugiés et des migrants dans la Région européenne de l’OMS: Pas de santé publique sans santé des réfugiés et des migrants (2018)

Télécharger

English

2018, xii + 99 pages
ISBN 978 92 890 5384 6
Cette publication est uniquement disponible en ligne.

À l’heure actuelle, les migrants internationaux représentent près d’un dixième de la population de la Région européenne de l’OMS. La recherche d’un emploi constitue l’une des principales raisons pour lesquelles l’on décide d’émigrer à l’étranger, bien que la violence, les conflits, les catastrophes naturelles et les violations des droits de l’homme y contribuent également. La migration et le déplacement sont des déterminants sociaux qui influent sur la santé des réfugiés et des migrants. Le Bureau régional de l’OMS pour l’Europe a pris l’initiative d’aider les États membres à promouvoir la santé des réfugiés et des migrants, et à traiter les aspects de la santé de ces populations qui relèvent de la santé publique. Il a institué le programme Migration et santé spécialement à cette fin. Afin d’atteindre les objectifs de développement durable et de parvenir à la couverture sanitaire universelle, il importe d’acquérir une vue d’ensemble de l’état de santé des réfugiés et des migrants et des interventions menées par les systèmes de santé. En outre, cette initiative est conforme au cadre Santé 2020.

Ce rapport, le premier du genre, constitue une base de données factuelles dont le but est de catalyser la mise en place et la promotion de systèmes de santé tenant compte des besoins des migrants dans les 53 États membres de la Région européenne de l’OMS et au-delà. Le présent rapport vise à mettre en lumière les causes et les conséquences des besoins sanitaires des réfugiés et des migrants de la Région ainsi que les défis auxquels ils sont confrontés, tout en présentant un aperçu des progrès réalisés. Il cherche également à recenser les lacunes nécessitant la prise d’autres mesures en collaboration, à améliorer la collecte et la disponibilité de données de qualité, et à favoriser les initiatives politiques. Le rapport apporte aux États membres et aux autres parties prenantes la stimulation dont ils ont grand besoin afin de garantir des soins de santé de qualité pour tous.