La santé et le bien-être de l’homme dans la Région européenne de l’OMS : améliorer la santé en adoptant une approche sexospécifique (2018)

Télécharger

English

2018, ix + 116 pages
ISBN 978 92 890 5353 2
Cette publication est uniquement disponible en ligne.

En adoptant le cadre politique européen de la santé et du bien-être, Santé 2020, et le Programme de développement durable à l’horizon 2030 des Nations Unies, les pays se sont engagés à améliorer la santé et le bien-être pour tous, à réduire les inégalités et à améliorer l’égalité entre les sexes. Les États membres de la Région européenne de l’OMS ont confirmé leur engagement en 2016 avec l’adoption de la Stratégie pour la santé et le bien-être de la femme.

Pour compléter et renforcer l’action visant à atteindre les objectifs de développement durable 3 et 5, la Stratégie pour la santé et le bien-être de l’homme a été présentée à la soixante-huitième session du Comité régional de l’OMS pour l’Europe de septembre 2018. Le rapport de l’OMS/Europe intitulé « The health and well-being of men in the WHO European Region: better health through a gender approach » [La santé et le bien-être de l’homme dans la Région européenne de l’OMS : améliorer la santé en adoptant une approche sexospécifique] sert de toile de fond à la stratégie.

Le rapport :

  • donne un aperçu épidémiologique de la santé de l’homme dans la Région ;
  • examine les convergences entre les déterminants sexospécifiques, sociaux, économiques, culturels et environnementaux de la santé et du bien-être de l’homme ;
  • permet de mieux comprendre comment les normes et les rôles sexospécifiques, ainsi que les convergences avec d’autres déterminants de la santé, influent sur la manière dont les systèmes de santé répondent aux besoins des hommes en matière de santé ;
  • présente les bases factuelles sous-tendant les interventions nécessaires afin que les hommes œuvrent à l’égalité des sexes en corrigeant le déséquilibre dans les soins rémunérés et non rémunérés, en les incitant à prévenir la violence contre les femmes, et en encourageant le partage des responsabilités en matière de santé reproductive ;
  • recense les mécanismes de gouvernance nécessaires pour améliorer la santé et le bien-être de l’homme, tout en contribuant à l’égalité des sexes.